Contre l’amour

« L’amour est un dieu. On communie avec lui dans l’extase la plus complète. On l’attend au tournant, on l’appelle au secours, on rêve d’être touché-e par sa grâce, on craint ses courroux plus que tout. On l’adore. On le prie, le soir dans son lit, de se manifester. Il nous sauvera. »
« L’Amour, c’est une forme d’échange affectif totale. Totalisante. Totalitaire. L’Amour, c’est toutes les formes d’échanges affectifs réunies. Un monstre, un léviathan, une hydre à moultes têtes._»

Cinq textes courts pour abandonner l’Amour avec un grand A, l’Amour mièvre, romantique, exclusif, hétéronormé, codé, catégorisé, possessif… Et pour entamer la construction d’une affection abondante, sans dominations et sans dépendances. Petites analyses de la culture de l’Amour, idées pour s’en défaire progressivement.

Pour lire la brochure : infokiosques.net/spip.php?article158

Vers un monde moins défoncé

L’alcool est un fléau qui emporte prématurément la vie de près de 40 000 personnes par an en France. Les méfaits de l’alcool ne peuvent être réduit à une question de santé personnelle ou d’accidents de la route. C’est aussi un élément constitutif de la virilité et des violences patriarcales mais également un outil de contrôle et de soumission des individus et populations, que ce soit au travail ou dans les ghettos américains. C’est avec l’aide de l’alcool que les colons ont massacré les populations amérindiennes, c’est ce qui permet à Danièle Ricard et à sa famille d’être parmi les plus grandes fortunes de France (plus de 6 500 000 000 €).

Le texte a été publié dans le contexte nord-américain, et cela se ressent à différents niveaux. Mais ça ne change rien à la pertinence des nombreuses réflexions présentes. Ce texte n’est pas seulement un témoignage, c’est aussi un appel à réfléchir sur notre rapport à l’alcool (et à toutes drogues), non pas seul·e mais avec nos proches, afin de s’émanciper de l’intoxication. Réfléchir à la place de l’alcool dans nos vies quotidiennes, dans nos fêtes et dans nos luttes. Prendre conscience qu’il est toujours présent, c’est cette bière aux concerts de soutiens, ce vin chaud sur les blocages, ce verre au bar après la réunion.

Vers un monde moins défoncé et merdique – Sobriété et lutte anarchiste de Nick Riotfag | traduit par les éditions Pailettes

Télécharger la brochure.

:^)

Ni or ni maître, Montagne d’or et consorts

6 830 km. C’est la distance qui sépare Poitiers de Cayenne, chef lieu du département de Guyane. 6 830 km, c’est 310 fois Poitiers-Vivonne, alors pourquoi parler ici de la ville du mythique bagne plutôt que de celui de la Vienne ?

C’est que là-bas, dans la forêt se trouve une montagne, une montagne d’or qui fait frémir tous les conquistadors du XXIe siècle. Alors dans les bureaux, les avides préparent la conquête de la forêt. Une immense machinerie humaine et mécanique qui détruira la forêt comme ceux qui y vivent, qui réduira la vie à un lac de cyanure. Tout ça pour quelques paillettes d’or, pour des bijoux, des lingots et quelques soudures.

Mais ce qui se déroule en Guyane, ce n’est pas seulement la création d’une énième mine d’or, la perpétuation et l’extension de l’industrie de l’extraction, toujours prêt à ravager la terre et celleux qui y vivent. Ce qui se déroule là-bas, c’est la continuation du massacre, une autre salle de l’abattoir que certains nomment société.

« Avec l’intention de nuire à la Montagne d’or et au monde qui en a besoin, cet ouvrage est écrit par des individus profondément hostiles à toutes formes d’autoritarisme. C’est avec cette sensibilité que sont abordés la conquête du sous-sol de la Guyane réputée riche en or, son sol, sa géographie, ses populations et multiples réalités sociales. Voyageant de ronds-points en villages, de bureaux d’études en sites miniers, c’est une part de ce pays et de ses complexités qui tente d’être mise en mots avant de tirer les fils d’un entrelcas macabre : ceux de l’extraction minière qui s’intensifie sur ce territoire. »

Les éditions du couac, 190 p., septembre 2019
4 euros prix distro, 6 euros librairie
leseditionsducouac [arobase] riseup [point] net